fbpx
La Masterclass
fr

par Amandine Soudeille

Investment Analyst chez Alpian

Amandine Soudeille author profile picture
Investir dans un but précis est un sujet brûlant dans le monde de la finance. Et pourtant, le processus permettant aux investisseurs conscients de trouver et de choisir des produits d’investissement durable reste complexe. Cet article a été conçu pour simplifier la compréhension de l’investissement durable en comparant ses deux types de produits les plus répandus : les produits ESG (environnementaux, sociétaux et gouvernementaux) et les produits d’investissement à impact.  

Examen des investissements ESG et des investissements à impact 

ESG: 

Les produits ESG font appel à un système de notation. Ce système attribue à chaque entreprise d’un portefeuille un score qui évalue la mesure dans laquelle elle intègre les aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance à ses processus de fabrication. Cette évaluation se limite au comportement des entreprises et n’inclut pas une analyse de leurs opérations commerciales. 

Plus explicitement, le score ESG mesure la qualité de l’entreprise par rapport aux autres en se basant sur: 

  • La manière dont les critères environnementaux sont pris en compte dans les processus de production. En compensant les émissions de carbone, ou en ayant une politique sans papier ou une politique de réduction des déchets, pour ne citer que quelques exemples. 
  • La prise en compte des questions sociales comme l’égalité des sexes, des conditions de travail décentes, les relations avec les clients et les fournisseurs, ainsi que la contribution aux communautés locales. 
  • Gouvernance et leadership : la façon dont les actionnaires sont traités, ainsi que la rémunération des dirigeants, les contrôles internes ou les audits. 

À l’aide de ces trois indicateurs, les fonds ESG classent généralement les entreprises et excluent les « mauvais élèves » de leurs produits, en fonction des différents critères qu’ils choisissent. Les scores ESG peuvent être très différents d’un fournisseur de notation à l’autre, car différents cadres, indicateurs, métriques, données, jugements qualitatifs et pondérations peuvent être utilisés pour trouver les « meilleurs de la classe ». 

Cela signifie-t-il que les produits ESG font certainement du bien à la planète ? 

Non. Mais ils font de leur mieux pour avoir un effet positif sur la planète, les gens et la gouvernance. 

L’impact : 

Les produits d’investissement à impact s’étant considérablement développés ces dernières années, il n’y a malheureusement pas de définition qui fasse l’unanimité. Il est donc important que nous la clarifiions. 

Les fonds d’investissement à impact jugent les entreprises sur le bien absolu que leurs produits ou services apportent à la planète. C’est pourquoi les investissements à impact sont souvent évalués à l’aide des objectifs de développement durable des Nations Unies.

17 un sustainable development goals

Les entreprises à impact exemplaires sont celles qui produisent des biens conçus pour répondre aux problèmes environnementaux, comme des panneaux solaires recyclables. De même, elles peuvent s’attaquer à des problèmes sociaux, comme la fourniture de services de microfinance sur les marchés émergents. 
L’objectif n’est pas seulement de faire le bien, mais aussi que cela soit économiquement durable.  

Alors que les stratégies ESG se limitent généralement au seul objectif de générer une performance d’investissement éthique, les stratégies d’impact vont beaucoup plus loin, en poursuivant le double objectif de rendement financier et de contribution positive. 

Les investissements à impact nécessitent un objectif de rendement et une intention

L’intentionnalité est un élément obligatoire de tout investissement à impact. Il doit apporter une contribution transformationnelle à un problème prédéfini – comme la décarbonisation, la réduction de la pollution, l’inclusion ou la diversité. Les fonds d’investissement à impact visent à identifier les entreprises qui produisent des biens et services contribuant à la résolution de ces problèmes. Pour ce faire, ils analysent les revenus des entreprises afin de déterminer la part absolue et relative des revenus qui génèrent un impact positif vers chaque objectif prédéfini. Cette analyse aboutit à un score ou une contribution qui peut être utilisé pour identifier toutes les entreprises qui génèrent un impact positif – y compris les entreprises ayant plusieurs secteurs d’activité. Les fonds utilisent ensuite ce score d’impact pour déterminer les entreprises qu’ils incluent dans leurs produits. 

Alors que les stratégies ESG se limitent généralement au seul objectif de générer une performance d’investissement éthique, les stratégies d’impact vont beaucoup plus loin, en poursuivant le double objectif de rendement financier et de contribution positive. 

La mesurabilité est obligatoire pour les investissements à impact. 

Un score d’impact élevé ne suffit pas à valider l’impact d’une entreprise sur son objectif. De même, les critères ESG ne suffisent pas non plus à le quantifier… Ainsi, il est possible de trouver des entreprises avec des scores ESG très élevés dont les opérations nuisent à l’environnement et à la santé. 

En conclusion, les fonds ESG se distinguent nettement des fonds d’impact… Lorsqu’ils sélectionnent des produits d’investissement « durables », les investisseurs doivent tenir compte de ce qui compte le plus pour eux, à savoir la qualité des opérations et/ou la contribution finale apportée à la société. 

Dans un autre article, nous verrons comment l’investissement à impact peut être mesuré et quelles sont les méthodologies existantes

Remarque : cet article a été rédigé en collaboration avec Asteria Investment Managers

***

Avis de non-responsabilité :
Alpian lancera ses services peu après l’entrée en vigueur de sa licence bancaire et sera disponible pour le public au troisième trimestre de 2022. 
Le contenu de toute publication sur ce site web est uniquement destiné à des fins d’information.

À propos de l'auteur

Amandine a débuté sa carrière au sein de la direction financière de Porsche France en 2015, avant de travailler au sein du desk de vente FX de la Société Générale CIB à Genève, puis en tant que Sales/Trader Fixed Income pour Valcourt, courtier en valeurs mobilières à Genève.

Elle est titulaire d’un Master en Gestion (PGE) de l’Ecole de Commerce de Toulouse, ainsi que d’un MSc en Finance de l’EBS Universität en Allemagne.

Amandine est passionnée par les Porsche et aime jouer au golf, danser la Salsa ou le Tango argentin.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.