Recherche de

Emerging Interest

5 Conseils à tirer de la course à pied pour investir

byInsa Schniedermeier
parInsa Schniedermeier
Insa Schniedermeier

Mon comportement en matière d’investissement a évolué, tout comme ma carrière de coureuse. Dans ma jeunesse, j’étais une sprinteuse. À l’époque, je n’avais pas la patience de courir plus de deux tours de piste. Maintenant, je cours des semi-marathons et des courses de 10 kilomètres pour le plaisir.

Pour ce qui est de mes décisions financières, c’est la même chose. Dans ma jeunesse, tout ce que je gagnais dans mon emploi à temps partiel dans un supermarché, je le dépensais directement en vêtements ou en fêtes le week-end. L’épargne ? Pas la moindre chance.

Avec l’âge, j’ai acquis plus d’endurance, tant pour courir que pour investir. Aujourd’hui, au moins 10 % de mon salaire est placé sur un compte d’épargne approprié, comme le recommande George S. Clasen dans « The Richest Man in Babylon ». En conséquence, je parviens aujourd’hui à me constituer un patrimoine et à atteindre mes objectifs d’investissement étape par étape.

Et c’est la même chose avec la course à pied. Dans le passé, je ne me préoccupais que des victoires rapides. Je ne pensais pas plus d’une saison à l’avance. Je vivais de compétition en compétition, je me poussais à l’entraînement, je sortais faire la fête le week-end et, par conséquence, je me blessais souvent.

Aujourd’hui, je m’entraîne de manière plus durable. La course à pied est un hobby que je veux poursuivre intact et avec joie jusqu’à un âge avancé, il est donc important de penser à long terme.

Les 5 stratégies suivantes, je les ai développées pour la course à pied, mais elles peuvent également s’appliquer à l’investissement.

Équipement

En tant que coureur, vous savez combien il est important d’avoir le bon équipement. Cela commence par les chaussures de course, qui doivent être parfaitement adaptées à vos pieds, à votre vitesse et au sol sur lequel vous courez. Cela continue avec les vêtements : ils ne doivent pas frotter, sinon vous vous saignez sur les longues distances, et ils doivent être à la fois imperméables et respirants. Le bon équipement est donc une condition importante pour courir.

Il en va de même pour l’investissement. Évidemment, ici, il ne s’agit pas des vêtements ou des chaussures, mais du bon cadre dans lequel vous investissez, comme trouver le bon partenaire. Cette étape est importante, c’est pourquoi il est judicieux de consacrer suffisamment de temps pour déterminer quel environnement d’investissement vous convient.

 

Préparation

J’ai couru mon premier semi-marathon à l’âge de 24 ans sans beaucoup d’entraînement. Bien sûr, je faisais du jogging de temps en temps, mais je n’ai jamais fait plus de 13 kilomètres en préparation. Je me disais : ce n’est que 8 kilomètres de plus, ça ne peut pas être si grave que ça ?

C’était grave ! Les 15 premiers kilomètres de la course se sont bien passés. Je suis parti rapidement, j’avais une bonne musique dans les oreilles et j’étais motivé. Au kilomètre 16, je me suis effondrée. Au kilomètre 19, je pleurais. J’ai atteint la ligne d’arrivée en 1 h 55, mais c’était une torture.

En août prochain, je vais courir mon cinquième semi-marathon. Je sais que ce sera à nouveau douloureux, mais entre-temps, je suis devenue plus intelligente. À l’instar des stoïciens, je m’entraîne désormais et me prépare au « pire ». Je m’alimente et m’hydrate correctement, je fais de longues courses et des séances de tempo, je discute avec des personnes partageant les mêmes idées, et je parviens ainsi à obtenir d’excellents résultats tout en profitant du sport (la plupart du temps).

Il en va de même pour l’investissement. Si vous investissez sans réfléchir dans tout ce qui fait l’objet d’un battage publicitaire, sans formation ni connaissances particulières, cela peut être douloureux. Il est préférable d’aborder l’investissement avec la tête froide et une stratégie et de ne se lancer dans la course que lorsque vous vous sentez prêt. De cette manière, les douleurs peuvent être évitées.

 

Coaching

Après avoir longtemps couru en solo, je consulte aujourd’hui des coachs pour mes préparations de course. Et c’est tellement mieux ! Depuis que j’ai un coach, un plan d’entraînement approprié et un groupe de course, j’ai amélioré mon temps de semi-marathon de 20 minutes.

Il en va de même pour l’investissement. Bien sûr, vous pouvez certainement réaliser beaucoup de choses par vous-même. Mais avec l’aide d’un conseiller financier expérimenté, vous pouvez souvent améliorer votre jeu et passer de bon à excellent.

 

Les bons jours, les mauvais jours

S’il y a une chose que j’ai apprise en courant, c’est de suivre le courant. Certains jours, vous vous sentez bien et tout semble facile. D’autres jours, vous pouvez avoir les jambes lourdes ou des maux d’estomac et vous sentir impuissant.

Aujourd’hui, je sais que les mauvais jours sont temporaires – tout comme les bons jours, malheureusement. En fin de compte, la seule chose qui compte, c’est la vue d’ensemble, et non pas tant les hauts et les bas. Si vous gardez cela à l’esprit, vous pourrez traverser les mauvais moments mieux et plus détendu.

Il en va de même pour l’investissement. Les marchés boursiers peuvent fluctuer fortement, ce qui peut être éprouvant pour les nerfs. Mais si vous gardez vos objectifs à long terme à l’esprit et que vous restez fidèle à votre stratégie d’investissement, sans prendre de raccourcis, vous finirez par prendre de meilleures décisions d’investissement.

h

Santé

La course à pied contribue à une meilleure santé – si vous la pratiquez correctement. Si vous en faites trop, vous pouvez vous blesser ou même faire une crise cardiaque.

Il en va de même pour l’investissement. Savoir que votre argent est entre de bonnes mains est rassurant et peut réduire le stress ressenti. Cependant, si vous faites des investissements très risqués, votre niveau de stress peut augmenter. Pour maîtriser le niveau de stress, vous devez déterminer votre propre volonté de prendre des risques, puis décider d’une stratégie d’investissement appropriée qui vous convienne. Ainsi, l’investissement peut vous aider à réduire votre niveau de stress.

 

Conclusion

La course à pied et l’investissement ont beaucoup en commun, qu’il s’agisse de la préparation, de l’état d’esprit ou d’un encadrement approprié. L’important est que vous ne réussissiez que si vous vous fixez des objectifs individuels et que vous les poursuivez de manière saine, avec le bon partenaire, qu’il s’agisse d’un coach ou d’une banque.

Vous voulez en savoir plus sur l’investissement ? Nous avons créé une Masterclass gratuite de 10 jours par e-mail pour vous apprendre les bases du succès en matière d’investissement. Commencez dès aujourd’hui en cliquant sur le lien ci-dessous :

> Masterclass

 

 

Avis de non-responsabilité :
Alpian a déposé une demande de licence bancaire complète auprès de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d’information. Vous ne devez pas considérer ces informations comme des conseils juridiques, fiscaux, d’investissement, financiers ou autres.

A propos de l'auteur
Insa Schniedermeier
Insa Schniedermeier

Insa est content strategist, journaliste et professeure de yoga, basée à Berlin. Issue du monde du business, Insa a décidé de devenir écrivaine et blogueuse il y a 5 ans. Elle a depuis écrit pour de nombreux magazines tels que Business Punk, VICE, Fit For Fun, enorm, etc.