fbpx
La Masterclass
fr
Le monde de la banque et de l’investissement est en train de vivre une refonte d’ordre empirique. Et il était grand temps. À quoi ressemblera le tableau pour le nouvel investisseur désireux de se lancer pour la première fois dans ce vaste nouveau monde ?

Faites-vous partie de ces gens ?

J’entends par là ces personnes qui planifient systématiquement le moindre détail de leur vie quotidienne. Comme acheter une délicieuse bouteille de vin rouge pour votre soirée entre amis. Ou concevoir les cartons d’invitations de la fête d’anniversaire de votre enfant, qui a lieu dans 3 mois. Ou encore élaborer l’itinéraire détaillé de vos prochaines vacances d’été en famille. Par ailleurs, vous demandez-vous au fond de vous-même si vous êtes bien sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs financiers à long terme ? Mais, d’ailleurs, quels sont-ils exactement ?

Si certains détails de la vie sont faciles à gérer, d’autres n’appellent pas toujours des réponses claires. Et parmi toutes les incertitudes de la vie, les financières sont souvent les plus difficiles à aborder. Soit parce que vous ne savez toujours pas quels sont vos objectifs financiers, soit parce que vous ne savez pas avec qui en discuter.

Ah, mais attendez une seconde. N’est-ce pas le sens du mot service quand on parle de « service bancaire » ?

En gros, les services bancaires ont été conçus pour aider les gens comme vous et moi à drainer l’argent vers nos objectifs et besoins. Qu’il s’agisse de quelque chose d’aussi fondamental que la protection et la préservation de notre patrimoine ou d’investir dans de jeunes entreprises fournissant de l’énergie durable, nous devrions pouvoir compter sur leur expertise financière pour nous accompagner à chaque étape du processus. Bien sûr, la réalité tente toujours de rattraper cette vision idéale.

Aujourd’hui, nous sommes habitués à un niveau de service plus élevé grâce à la technologie et à une meilleure compréhension des besoins humains.

La lacune de l’empathie

Les clients d’aujourd’hui ont besoin d’une expérience client de qualité. Imaginez la scène : vous passez un appel pour parler à quelqu’un d’un projet qui vous tient particulièrement à cœur… mais on vous refoule en vous demandant de prendre un rendez-vous d’une heure la semaine prochaine. Vous attendez avec impatience ce créneau horaire de midi mardi prochain.

Le jour J, vous poussez la porte de cette banque bien établie avec à l’esprit toutes vous préoccupations, questions et même quelques idées pour votre avenir financier. Mais votre interlocuteur et vous consacrez plupart de ces minutes à discuter de sujets administratifs et à signer tout un tas de documents peu clairs. Au bout de 50 minutes, vous finissez par ouvrir un compte et la discussion tant attendue sur les investissements s’ouvre enfin.

Après vous avoir dispensé les conseils habituels, le conseiller vous demande si vous avez des enfants, afin d’ouvrir un compte pour chacun d’entre eux, puis vous suggère d’investir dans son fonds générique après avoir évalué votre profil de risque à l’aide de questions telles que « quel est votre horizon de placement ? »ou encore « dans quelle mesure êtes-vous réticent au risque ? ».

Vous êtes peut-être venu pour placer votre argent de manière sûre, mais aussi avec le désir profond d’investir dans des entreprises éthiques. Peut-être avez-vous des objectifs différents et envisagez-vous des échéances différentes des siennes pour vos investissements. Peut-être que la catégorie d’aversion au risque, d’ailleurs assez floue, dans laquelle vous avez été placé ne reflète guère vos appétits ni vos motivations en matière d’investissement.

Ce qui aurait pu être une discussion fructueuse commençant par la compréhension de vos besoins, a rapidement déraillé à cause d’une approche étriquée. Sans compter qu’en tant que client, vous profitez d’une expérience somme toute assez médiocre.

Aujourd’hui, nous sommes habitués à un niveau de service plus élevé grâce à la technologie et à une meilleure compréhension des besoins humains. Les banques doivent garder les yeux, les oreilles et l’esprit ouverts au client pour vraiment le comprendre. J’ai des besoins et des attentes, des doutes et des craintes. Les banques ne sont-elles pas là pour me conseiller ?

Grandes espérances

Cependant, là où il existe un problème, il existe un monde plein d’opportunités. Aujourd’hui, les questions relatives aux besoins des clients peuvent être posées et résolues par une nouvelle génération de services bancaires. En constante évolution, l’espace numérique peut donner naissance à de nouvelles technologies, à un changement d’état d’esprit des dirigeants du secteur bancaire voire, surtout, à un regain d’attention envers les besoins des clients. Il n’est pas nécessaire, à notre époque, d’être expert financier pour s’orienter dans le monde de la finance ni pour commencer à investir. Il faut au contraire qu’émerge un monde fait d’options, de nuances et de flexibilité pour choisir ce que tu souhaites faire de ton argent et comment.

Maintenant, imaginez ceci

On dit que les luxes d’aujourd’hui seront les nécessités de demain. Alors, que peux-tu et dois-tu attendre de ton nouveau service de banque et d’investissement?

Accès facile

Avec l’avènement des services numériques, nous pouvons espérer ouvrir un compte en quelques minutes de n’importe où, avec une grande flexibilité et un minimum de procédures administratives.

***

Avis de non-responsabilité :

 Alpian lancera ses services peu après l’entrée en vigueur de sa licence bancaire et sera disponible pour le public au troisième trimestre de 2022. 

Le contenu de toute publication sur ce site web est uniquement destiné à des fins d’information.

À propos de l'auteur

Caroline est une experte agréé en comptabilité et rapports financiers et de gestion (Diplôme Fédéral en Finance et Controlling), membre d’EXPERTsuisse, titulaire d’un MSc en Finance de HEC Montréal et d’un Master en Management de l’Institut des Mines – Telecom Business School. Elle a débuté sa carrière dans le secteur de la banque commerciale et d’investissement en tant qu’auditrice interne pour Crédit Agricole CIB avant d’occuper des postes dans le domaine du risque et de la finance dans les secteurs de la banque de détail et de la banque privée en Suisse. Caroline est passionnée de films anciens.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.