fbpx
La Masterclass
fr
Roman Balzan

Aujourd’hui, construire une banque va de pair avec la construction d’une marque. En tant que première banque privée numérique de Suisse, Alpian sait qu’il faut communiquer sur ce qui la rend suffisamment différente pour être « la première ». Nous nous sommes entretenus avec Roman Balzan, le Chief Marketing Officer afin de comprendre le pouvoir et les pièges de la communication d’une histoire de marque réussie. 

Commençons par le commencement. Qu’est-ce qui vous a poussé à rejoindre Alpian ? 

Honnêtement, je n’ai jamais voulu travailler pour une banque. Si vous vivez en Suisse et que vous avez déjà lu les journaux, vous savez que les banques n’ont souvent pas une bonne réputation. Et cela pour des raisons valables.  

Mais après de nombreux efforts de la part d’Alpian, j’ai voulu comprendre ce qu’ils avaient à me dire. C’est alors que j’ai réalisé qu’Alpian était quelque chose de complètement différent. Et nous avions la chance de construire cette vision à partir d’une page blanche. Je me suis donc assis avec Schuyler, le CEO d’Alpian et je lui ai dit : « Nous sommes dans le domaine de la construction de la confiance. » Je commençais à m’intéresser à la question et je voulais avoir une autonomie totale pour faire de ce projet plus qu’une banque, mais un style de vie.  

Que signifie la vraie richesse ? Un but, la liberté et le besoin d’appartenance. Mais c’est plus que cela. C’est spécifique à chaque personne.

Pas une banque, mais un style de vie ?  

Oui. La vision que nous avions pour Alpian va au-delà d’une banque. Il s’agissait de devenir une partie intégrante de la vie des gens. Pourquoi ? Pour les aider à poursuivre ce qui compte vraiment. Mais qu’est-ce qui compte ? Cette question est devenue le point central de mes recherches. Il était important de comprendre l’idée du bonheur et comment nous pouvons aider les gens à l’atteindre. Que signifie la vraie richesse ? Un but, la liberté et le besoin d’appartenance. Mais c’est plus que cela. C’est spécifique à chaque personne. Et c’est ce qui m’a vraiment interpellé. Nous ne construisons pas une banque, mais une marque qui vous permet de poursuivre votre définition du bonheur. 

Comme nous le comprenons, le voyage a été long jusqu’au lancement d’Alpian. Quels défis avez-vous dû relever en cours de route ? 

Ayant passé une grande partie de ma carrière dans des startups technologiques à forte croissance, je pensais avoir tout vu. Mais travailler chez Alpian a été de loin l’expérience plus intense. En effet, nous sommes toujours ancrés dans le secteur financier en tant que banque – ce qui, à la base, signifie être prudent à chaque étape. Mais nous essayons d’évoluer avec l’agilité d’une startup.  Sur le papier, ces deux approches ne vont pas ensemble.  Les startups sont axées sur la croissance, le pragmatisme et la prise de risques, tandis que les banquiers se concentrent davantage sur les processus et la réputation. 

Trouver un moyen de réunir ces deux mentalités était de loin le plus grand défi. 

Alors, comment avez-vous trouvé un terrain d’entente ?  

L’autre jour, je présentais Alpian à certains des nouveaux membres de l’équipe. Une personne s’est approchée de moi et m’a dit « Je travaille avec des banques depuis si longtemps et elles se concentrent toujours sur la complexité de la technologie. Mais vous avez raison, nous devons nous concentrer sur le problème que nous voulons résoudre. » 

C’est ainsi que nous comblons le fossé entre une startup et une banque. Nous n’avons pas le fardeau d’un héritage ou ne suivons pas aveuglément comment « une banque devrait fonctionner ». Comme je l’ai dit, nous voyons Alpian comme quelque chose de différent, de plus humain, une entreprise qui comprend et résout des problèmes réels dans le but de simplifier la vie de nos clients.  

Quel est le problème que vous souhaitez résoudre ? 

Donner aux gens les outils et le soutien dont ils ont besoin pour poursuivre leurs ambitions et réaliser leurs rêves. Ce n’est pas une tâche facile à réaliser pour quiconque – il y a des hauts et des bas dans cette aventure. Des bons et des mauvais moments. C’est la vie. Nous voulons être le partenaire qui reste à leurs côtés tout au long de ce voyage, pour les aider à atteindre ce que nous appelons « la vraie richesse ».  

Au cours de mes trois premières semaines chez Alpian, j’ai probablement prononcé le mot « Purpose » un millier de fois. Pour ancrer l’idée de construire d’abord une marque à but, puis une marque transformationnelle.

Quelle est l’histoire derrière « la vraie richesse » ? D’où vient-elle ? 

Mon mentor m’a toujours dit que vous devez fidéliser vos clients sans effort. Vous devez construire une marque avec une âme. Nous voulons construire un phare où les personnes partageant les mêmes idées se rassemblent et se développent. Je crois que c’est essentiel pour obtenir un sentiment de communauté. C’est ce qui a été l’essentiel pour moi. 

Au cours de mes trois premières semaines chez Alpian, j’ai probablement prononcé le mot « Purpose » un millier de fois. Pour ancrer l’idée de construire d’abord une marque à but, puis une marque transformationnelle. Car c’est ce qui manque sur le marché suisse. Il est difficile de trouver des banques auxquelles on croit vraiment. 

« La vraie richesse » est née de cela. C’était le résultat logique lorsque nous avons examiné ce que nous essayions de construire. La vraie richesse ne se trouve pas sur les comptes bancaires, elle réside dans ce que l’on fait avec, la liberté qu’elle procure et l’appartenance qu’elle nous apporte. 

Maintenant que le lancement d’Alpian est là, que pouvez-vous partager sur le processus de création de la campagne qui l’entoure ?  

Tout d’abord, je tiens à dire que ce voyage ne concerne pas seulement moi, mais aussi toutes les personnes qui ont rendu ce projet possible et tous ceux qui ont été impliqués dans les différentes étapes de notre croissance. La campagne est l’aboutissement de l’alignement de tous sur une vision qui les inspire et les motive à faire d’Alpian une partie de leur vie. 

L’un des principaux défis que nous avons dû relever était d’instaurer la confiance tout en attirant les clients, le tout à travers une seule et même campagne. C’est quelque chose d’unique pour une banque qui est en même temps une start-up. Le défi était là, et nous avons dû faire face à de nombreux obstacles et contretemps en cours de route. Mais nous sommes là. Et je crois honnêtement que sans les défis que nous avons surmontés, la campagne n’aurait pas évolué pour devenir aussi convaincante qu’elle l’est aujourd’hui. 

Selon vous, qu’est-ce qui rend Alpian si spéciale en tant que banque ? 

Je dirais qu’il s’agit d’un mélange. 

Tout d’abord, le timing. Le monde est prêt pour la disruption et notre produit s’inscrit parfaitement dans un besoin bien réel Les gens veulent des certitudes, ils veulent des valeurs et de la sécurité. Il ne s’agit plus de « devenir riche rapidement ». Ils veulent laisser un héritage et vivre pour profiter de leurs enfants. C’est ce qui est au cœur de notre service. 

La seconde est une équipe de personnes visionnaires. Des personnes en qui vous pouvez croire. Des personnes qui ont la vision de transformer positivement le monde bancaire et d’apporter quelque chose de réel – un système qui n’a pas changé depuis 150 ans. Nos Alpianistes sont notre plus grande force. 

Et pour finir, quelle est votre définition de la richesse ? 

Je pense honnêtement que je suis comme un aimant pour l’argent. Parce que je ne me suis jamais soucié de l’argent. Mais l’argent est une chose à part – si vous ne le traitez pas avec respect, il vous quittera très vite. Et c’est ce que j’ai malheureusement fait, il est venu et reparti parce que je n’ai jamais vraiment compris ce que cela signifie. 

Avoir un but, se sentir libre et comprendre le besoin d’appartenance sont les attributs que j’attribue à l’argent aujourd’hui. Cela s’applique directement à mon travail. J’ai tellement de chance de faire partie de cette entreprise et de travailler avec ces personnes en faisant ce que j’aime. 

***

Avis de non-responsabilité :

Le contenu de toute publication sur ce site web est uniquement destiné à des fins d’information.

À propos de l'auteur

Poussée par un besoin de clarté et de simplicité sur tout ce qui touche au patrimoine, l’équipe d’i-vest travaille en étroite collaboration avec des experts et des conseillers financiers chevronnés pour approfondir le monde de la finance, de l’investissement et du patrimoine afin de le rendre plus pertinent pour vous.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.