fbpx
La Masterclass
fr
Inflation history

L’inflation est un mot qui est actuellement utilisé de manière presque inflationniste. Mais ce n’est pas la première fois qu’elle fait la une des journaux. Et ce ne sera probablement pas la dernière. Pour mieux comprendre, examinons de plus près la façon dont l’inflation a fait son apparition dans le monde et l’impact qu’elle a pu avoir.

Qu’est-ce qui peut provoquer une forte augmentation de l’inflation ?

L’inflation est la hausse du niveau général des prix d’une économie sur une période donnée. Et si les prix augmentent, vous pouvez acheter moins de biens et de services avec la même somme d’argent. L’inflation signifie donc une diminution du pouvoir d’achat. Mais ne paniquez pas, il existe des moyens de minimiser l’impact de l’inflation.

Faisons un petit retour dans le passé, afin d’avoir un regard sur les périodes inflationnistes pour mieux comprendre la situation actuelle dans laquelle nous sommes.

Périodes d’hyperinflation dans l’histoire

La Grèce pendant la Seconde Guerre mondiale

En Grèce durant la Seconde Guerre mondiale, la valeur de l’argent a été divisée par deux pratiquement tous les jours.

Avant la guerre, le budget du gouvernement grec affichait encore un excédent substantiel, qui s’est transformé en un déficit trois fois plus important l’année suivante. Une baisse spectaculaire du commerce extérieur due à la guerre en est responsable. Lorsque les puissances de l’Axe ont ensuite envahi le pays, elles ont obligé l’État à verser une compensation financière à plus de 400’000 de leurs soldats. Lorsque les recettes fiscales ont diminué et que la Grèce ne pouvait plus payer ses factures de guerre, le pays a eu recours à sa banque centrale pour imprimer l’argent dont il avait besoin. Le résultat fut l’un des pires cas d’hyperinflation de l’histoire.

La Yougoslavie après la chute de l’Union soviétique

Une autre hyperinflation a été observée en Yougoslavie par le passé. Dans le sillage de l’effondrement de l’Union soviétique, des guerres ont éclaté dans les années 90, les nouvelles nations souveraines cherchant à obtenir leur indépendance. Celles-ci refusaient de commercer entre elles, ce qui a entraîné l’arrêt de l’activité économique. Les sanctions économiques de l’Occident sont intervenues et ont aggravé la situation. Cependant, c’est la décision de la République fédérale de Yougoslavie nouvellement formée de maintenir les politiques communistes qui l’a conduite à dépenser trop d’argent, à emprunter trop et à perdre le contrôle de la création monétaire. Rien qu’en janvier 1994, l’inflation a atteint 313 millions de pour cent. Les prix doublaient toutes les 34 heures, tandis que la monnaie était réévaluée cinq fois en deux ans.

Au Zimbabwe, en novembre 2008

L’inflation a atteint un niveau sans précédent de 79 milliards de pour cent. Les prix doublaient toutes les vingt-quatre heures. Cela a incité le gouvernement à abandonner sa monnaie et à utiliser le rand sud-africain ou le dollar américain. Après la confiscation de la propriété privée par Robert Mugabe, l’économie du Zimbabwe s’est arrêtée pendant des années. Les tentatives de redistribution des terres des Zimbabwéens blancs en échange de capital politique ont entraîné une chute libre de l’économie, une fuite des capitaux et la fuite des gens vers les montagnes. Pendant cette période d’hyperinflation, une miche de pain coûtait 35 millions de dollars zimbabwéens.

Le rôle des banques centrales

Pour éviter que de tels scénarios se produisent, il existe les mesures de politique économique des banques centrales. Elles ajustent leur instrument le plus important : le taux d’intérêt directeur. Cette inflation « contrôlée » a pour but d’inciter les consommateurs et les producteurs à consommer ou à produire – puisque l’argent épargné perdrait de sa valeur avec le temps. Cela a pour but de faire tourner l’économie.

Après que les prévisions d’inflation dans la zone euro aient été récemment en territoire clairement positif en raison de la guerre russo-ukrainienne, les banques centrales modifient actuellement leurs stratégies après une longue période d’hésitation. Le taux d’intérêt directeur est relevé afin de rendre les emprunts plus coûteux, de resserrer la masse monétaire et d’éviter une grave inflation. Si vous vous voulez en savoir davantage afin de minimiser l’impact de l’inflation, lisez notre article.

Que faire en cas d’inflation ?

L’inflation est un élément normal de nombreuses économies – et un signe qu’une économie est saine. Le Japon, par exemple, a longtemps essayé sans succès de donner un coup de fouet à l’inflation dans son propre pays.

Investir votre argent est une tactique efficace pour lutter uniquement contre l’inflation normale. En effet, les intérêts que vous recevez sur vos comptes d’épargne ont peu de chances de couvrir la hausse des prix. Les investissements, en revanche, offrent un moyen efficace de protéger votre argent contre la perte de valeur.

Si vous avez déjà investi, vous devez garder la tête froide, surtout en cas de forte inflation. Il faut bien réfléchir pour savoir s’il est vraiment temps de vendre certains investissements de votre portefeuille ou même de changer votre stratégie d’investissement. Il est important de ne pas prendre de décisions à la hâte, de savoir rester patient et de vous concentrer sur vos objectifs sur le long terme.

***

Avis de non-responsabilité :
Alpian lancera ses services peu après l’entrée en vigueur de sa licence bancaire et sera disponible pour le public au troisième trimestre de 2022. 
Le contenu de toute publication sur ce site web est uniquement destiné à des fins d’information.

À propos de l'auteur

Poussée par un besoin de clarté et de simplicité sur tout ce qui touche au patrimoine, l’équipe d’i-vest travaille en étroite collaboration avec des experts et des conseillers financiers chevronnés pour approfondir le monde de la finance, de l’investissement et du patrimoine afin de le rendre plus pertinent pour vous.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.