Recherche de

Wealth Wise

Comment le stoïcisme peut nous aider à devenir de meilleurs investisseurs

byInsa Schniedermeier
parInsa Schniedermeier
Insa Schniedermeier

« Nous avons le contrôle de notre esprit, mais pas des événements extérieurs. Comprenez ça, et vous serez plus fort. » , dit Marc Aurèle, l’un des stoïciens les plus célèbres de l’histoire. Le stoïcisme est une école de pensée dont les enseignements de vertu, de tolérance et de maîtrise de soi ont inspiré des générations de penseurs, de dirigeants et d’investisseurs comme Benjamin Graham, Warren Buffet, George Washington, Theodore Roosevelt, Nelson Mandela et bien d’autres.

Aujourd’hui, nous souhaitons vous donner un bref aperçu du stoïcisme et vous expliquer comment il peut vous aider à devenir un meilleur investisseur.

Qu’est-ce que le stoïcisme ?

Le stoïcisme est une école de pensée qui s’est popularisée dans l’Antiquité grecque et romaine, mais qui est toujours d’actualité. Selon The Daily Stoic, le stoïcisme est « une philosophie conçue pour nous rendre plus résilients, plus heureux, plus vertueux et plus sages – et par conséquent, de meilleures personnes, de meilleurs parents et de meilleurs professionnels. » Ça sonne bien, n’est-ce pas ?

L’un des principes clé du stoïcisme est l’idée de séparer ce que vous pouvez contrôler de ce que vous ne pouvez pas. C’est ce qu’on appelle ladichotomie du contrôle.

Cependant, si les stoïciens acceptent le fait qu’ils n’ont pas toujours le contrôle de leur environnement, ils sont convaincus qu’ils ont le contrôle sur leur façon d’aborder et de réagir aux événements , sur leur état d’esprit, pour ainsi dire. Cette dichotomie du contrôle diminue la réactivité émotionnelle, ce qui peut être d’une grande aide dans de nombreuses situations, notamment en matière d’investissement. Le célèbre stoïcien Épictète : « Où donc dois-je chercher le bien et le mal ? Non pas vers des éléments extérieurs incontrôlables, mais en moi-même, vers les choix qui sont les miens… »

Aujourd’hui, nous utilisons également le mot « stoïque » pour décrire une personne qui semble être indifférente aux émotions telles que la douleur, le plaisir, le chagrin, la colère ou la joie. Mais ce n’est pas exact. Les stoïques ressentent bien sûr la douleur, le plaisir, le chagrin, la colère ou la joie. Ce qui les différencie des autres personnes, c’est leur réaction à ces émotions.

Les origines du stoïcisme

Le stoïcisme a été fondé par Zénon de Citium,un riche marchand qui s’est, un jour, retrouvé naufragé à Athènes vers 304 avant J.-C., à plus de 800 km de chez lui, sans argent ni biens. La plupart des gens auraient été dévastés, maudissant leur terrible destin et leur malchance. Mais pas Zénon.

N’ayant pas grand-chose d’autre à faire, il a commencé à lire sur le grand philosophe grec Socrate. Intrigué, il a commencé à discuter avec d’autres philosophes à Athènes, et a finalement commencé à en parler en public. Les enseignements de Zénon ont eu lieu dans une colonnade publique décorée appelée « Stoa Poikile », qui signifie littéralement « porche peint ». C’est là que Zénon a posé la pierre angulaire de l’école de pensée appelée « stoïcisme ».

Plus tard, il aurait plaisanté sur son naufrage en disant : « J’ai fait un voyage prospère alors que j’ai fait naufrage », ce qui illustre bien son état d’esprit stoïcien. Les stoïciens célèbres qui ont suivi Zénon sont Sénèque, Épictète et l’empereur romain Marc Aurèle.

Les quatre vertus du stoïcisme

Tout en acceptant le monde tel qu’il est, les stoïciens essaient toujours d’être et de devenir le meilleur d’eux-mêmes en se préparant à un avenir incertain. Pour y parvenir, ils suivent les quatre vertus cardinales du stoïcisme. Il s’agit de :

1) La sagesse : c’est-à-dire la capacité de gérer des situations complexes de manière logique, informée et calme,

2) La tempérance : qui consiste à faire preuve de retenue et de modération dans tous les aspects de la vie,

3) La justice : c’est-à-dire le fait de traiter les autres avec équité, même s’ils ont commis une faute, et

4) Le courage : non seulement dans des circonstances extraordinaires, mais aussi pour faire face aux défis quotidiens avec clarté et intégrité.

Bien que ces valeurs fondamentales stoïciennes aient été définies il y a près de 2000 ans, elles restent plus pertinentes que jamais.

« Nous avons le contrôle de notre esprit, mais pas des événements extérieurs. Comprenez ça, et vous serez plus fort. », dit Marc Aurèle.

h

Aujourd’hui, les journaux de l’empereur stoïcien Marc Aurèle font toujours partie des bibliothèques de nombreux chercheurs de valeurs. Image: Jodie Cook via Unsplash.

Préparez l’avenir avec le stoïcisme

Nous vivons dans un monde complexe, rempli d’incertitudes. La pandémie du COVID-19 est l’un des meilleurs exemples du fait que nous, êtres humains, ne pouvons pas tout contrôler. Cependant, le stoïcisme peut nous aider à nous préparer à de tels scénarios.

Le célèbre auteur, coach et stoïcien Tim Ferriss, par exemple, utilise la « pauvreté planifiée » pour affronter ses peurs, et pour être capable de rester calme, et stoïque, en cas de besoin. Il pratique délibérément des jours de jeûne, s’exposant ainsi à la faim, et d’autres jours, il se confronte au froid. Dans une vidéo YouTube, il explique la rationalité derrière cette souffrance planifiée : « Plus on transpire en temps de paix, moins on saigne en temps de guerre ».

Une autre pratique qu’il utilise est le « réglage de la peur », inspiré de la « premeditatio malorum » de Sénèque, qui signifie la préméditation des maux. Dans cet exercice, Ferris visualise en détail le pire scénario de ses peurs, ce qui l’aide à accepter mentalement cette issue, puis à surmonter la paralysie en passant en mode action.

Le stoïcisme dans l’investissement

Le stoïcisme peut également être utilisé en matière d’investissement et de finances personnelles. Ici, comme dans la vie en général, il est essentiel de contrôler les éléments contrôlables tout en restant calme face à l’incertitude.

Il est évident que nous ne pouvons pas contrôler le marché. Mais nous pouvons contrôler d’autres aspects comme ce dans quoi nous investissons, combien nous investissons et quand nous choisissons d’acheter et de vendre.

En outre, nous pouvons contrôler si, et comment nous obtenons des conseils en matière d’investissement : nous pouvons choisir d’obtenir l’avis expert d’un conseiller financier, d’élaborer une stratégie d’investissement DIY à l’aide de livres, de sites web et de vidéos YouTube, d’utiliser une IA ou de faire confiance à notre famille et à nos amis.

Lors de l’élaboration d’une stratégie d’investissement, la « premeditatio malorum » – l’anticipation mentale du pire scénario – peut nous aider à planifier nos investissements en conséquence et à rester calme dans les situations stressantes. En effet, même si nous avons établi un plan d’investissement, les choses peuvent se compliquer et mettre notre patience à l’épreuve.

Benjamin Graham, souvent considéré comme le « père des placements axés sur la valeur », était également un stoïcien. Il avait l’habitude de souligner combien il est important pour les investisseurs de maîtriser leurs émotions : « Le principal problème de l’investisseur – et son pire ennemi – est probablement lui-même. En fin de compte, le comportement de vos investissements est beaucoup moins important que votre propre comportement. »


Pour résumer

Le stoïcisme en matière d’investissement peut nous aider à mieux contrôler nos émotions, en nous permettant de prendre du recul, de respirer et de trouver des solutions rationnelles. Ainsi, lorsque nous apprenons à investir de manière stoïque, nous apprenons aussi à vivre.

A propos de l'auteur
Insa Schniedermeier
Insa Schniedermeier

Insa est content strategist, journaliste et professeure de yoga, basée à Berlin. Issue du monde du business, Insa a décidé de devenir écrivaine et blogueuse il y a 5 ans. Elle a depuis écrit pour de nombreux magazines tels que Business Punk, VICE, Fit For Fun, enorm, etc. Dans son rôle de rédactrice en chef d'i-vest, elle essaie toujours de créer de la valeur en partageant des histoires sur la croissance personnelle, la durabilité, les créateurs inspirants et les fondateurs d'entreprise.